Avenir des Barreaux de France
Avenir des Barreaux de France

Engagement N°7

 

 

7 – Pérenniser les liens entre l’avocat et l’entreprise

 

 

 

 

L’indépendance de l’avocat, le caractère libéral de la profession rappelé par les textes, le secret professionnel, les valeurs de notre serment, ne sont pas compatibles avec la  création d’un avocat  salarié, qui serait soumis à son employeur par un lien de subordination, qui ne dépendrait pas du Bâtonnier pour les questions le concernant mais du conseil des prud'hommes, et qui ne cotiserait pas à la CNBF.

 

Bref, un avocat sans robe et sans formation déontologique qui, pour revendiquer le bénéfice de notre secret professionnel est prêt à tout promettre, notamment de ne pas plaider ! Mais les promesses n’engagent que ceux qui y croient !

 

NON, l’avocat salarié en entreprise, c’est définitivement non !

 

Pour autant, l’avocat est et doit rester l’interlocuteur privilégié de l’entreprise, étant le seul à maitriser tous les aspects de l’accompagnement de l’entrepreneur, conseil comme contentieux.

 

C’est pourquoi, le développement d’autres modes d’accompagnement de l’entreprise  respectant notre indépendance et notre déontologie, tel que le détachement encadré, doit être soutenu.

 

 

Avenir des Barreaux de France

Actualités

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de notre syndicat.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Avenir des Barreaux de France ABF | mentions légales