Avenir des Barreaux de France
Avenir des Barreaux de France

La médiation des litiges de consommation.

Le nouvel article L.152-1 du code de la consommation, issu de l'ordonnance du 20 août 2015 prévoit le droit pour tout consommateur de recourir gratuitement à un médiateur de la consommation en vue de la résolution amiable d'un litige qui l'oppose à un professionnel.

 

Ce dispositif sera applicable à la profession d'avocat, dans ses relations avec ses clients, à partir du 1er janvier 2016.

 

L'avocat à compter de cette date devra offrir, gratuitement, à ses clients la possibilité de recourir à un dispositif de médiation.

Ceci implique, qu'à compter du 1er janvier 2016, les avocats devront être en mesure d'indiquer à leurs clients qui le souhaiteraient, les coordonnées du ou des médiateurs dont ils relèvent.

Ces informations doivent apparaître de manière claire et lisible, tant sur les sites Internet, que sur les conventions d’honoraires.

 

Rappelons que l'amende administrative, dans l'hypothèse d'un défaut, pourra être de 3000 € pour une personne physique et de 15 000 € pour une personne morale.

L'avocat pourra ainsi proposer :

1. Un système de médiation qu'il aurait mise en place au sein de son cabinet.

2. Le recours à un médiateur répondant aux exigences posées par le texte.

 

Devant ces nouvelles obligations, le Conseil National des Barreaux a entendu se diriger vers la mise en place d'un médiateur national de la consommation.

Ainsi, et lors de son assemblée générale des 11 et 12 décembre 2015, le Conseil National des Barreaux a retenu et voté les points suivants.

 

Dès le début de l'année 2016, l'assemblée générale désignera un médiateur national affecté d'un budget distinct et suffisant pour mener à bien sa mission, qui devra être inscrit sur la liste des médiateurs de la consommation établie par la commission d'évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation.

 

Ce dispositif, supplétif par rapport au recours à d'autres médiateurs, permettra néanmoins, à tous les avocats, de se mettre en phase avec les dispositions de l'article L.152-1 du code de la consommation en permettant, à ses clients, de recourir, selon les dispositions précises de ce texte à : un médiateur de la consommation dont la compétence s'étend à l'ensemble des entreprises d'un domaine d'activité économique dont il relève…

 

 

Xavier CHILOUX
Membre de l'ABF
Membre du Conseil National des Barreaux
Vice-Président de la CNBF
Ancien Membre du Conseil de l'Ordre

 

 

Avenir des Barreaux de France

Actualités

Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité de notre syndicat.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Avenir des Barreaux de France ABF | mentions légales